Connaître et préserver son bassin de vie : l’Eau en priorité

Collecter la parole habitante

Pourquoi « ++ Joie de vivre ici ++ » ?

Le Jeu du Tao

Connaître et préserver son bassin de vie : l’Eau en priorité

Etre acteur et responsable de sa qualité de vie, c’est selon nous, connaître et préserver l’environnement. L’Eau avec un grand E en est une priorité, une priorité pour :

  • les politiques
  • des entreprises engagées
  • nous tous, conscients de ce qui nous lie.

L’Eau au coeur du futur Parc Naturel Régional Rance-Emeraude

Collecter la parole habitante

L’utilité sociale au coeur du projet d’entreprise

Afin de compléter l’étude de marché quantitative, j’ai choisi de réaliser un diagnostic ethno-sociologique de notre territoire. L’objectif est de collecter des expériences de vie, des regards, des souvenirs personnels. Cette démarche permet d’approfondir l’utilité sociale du projet de musée participatif.

Favoriser le sentiment d’appartenance à un groupe, à un territoire, à une culture, vers davantage de bien-être et d’expression de notre Humanité.

Pourquoi « ++ Joie de vivre ici ++ » ?

Les petits ++ de chaque côté Pour rappeler le côté pétillant de cette entreprise, pour se remémorer l’intérêt du Collectif et du travail collaboratif, et aussi pour avoir une bonne visibilité sur les pages de recherche ! La Joie Parce que nous savons tou-te-s que c’est ce que recherche chacun-e de nous : la Joie,

Le Jeu du Tao

Comment devenir le Héros de sa propre Légende Répondre aux Justes Questions, apprécier les feedbacks des joueur.se.s, ressentir le pouvoir des Mots et de l’Engagement… ce jeu est tout simplement « magique ». Il nous redonne une Responsabilité, la Responsabilité de soi envers soi-même. Il nous offre une Découverte de l’Autre, de sa diversité, de ses expériences

Vendre des produits culturels

Considérer son Oeuvre comme un produit Selon l’UNESCO, la particularité des « industries culturelles» réside dans le fait qu’aux œuvres de l’esprit une plus-value de caractère économique y soit rajouté. Les « produits culturels » contribuent, à la fois, à la sauvegarde et l’avancement de la diversité culturelle, à la démocratisation de l’accès à la

La Médiation Culturelle pour mieux apprécier l’Art

Définition C’est une pratique visant à faire vivre une Expérience devant une Oeuvre artistique ou en un Lieu remarquable. Elle permet de donner du Sens aux éléments observés et vécus, sans entrer dans des explications élitistes ou un enseignement descendant, juste ce qu’il faut pour faire connaissance avec l’Artiste et son contexte. Les Arts, sources

Le Touriste culturel, curieux d’Arts et d’art de vivre

Définition du Tourisme culturel Le « tourisme » comprend les activités déployées par les personnes au cours de leurs voyages et de leurs séjours dans les lieux situés en dehors de leur environnement habituel pour une période consécutive qui ne dépasse pas une année, à des fins de loisirs, pour affaires et autres motifs non liés à

La Médiation Culturelle, une Maîtrise d’oeuvre généreuse

Ayant suivi des études d’Architecture et exercé en cabinet d’Architecture du Patrimoine, le choix de cette nouvelle pratique est cohérent lorsqu’on a des facilités de communication. Car finalement, la Médiation culturelle est une forme de Maîtrise d’Oeuvre avec une réelle Générosité pour le public. Il s’agit bien de Construire/Valoriser pour Animer un lieu, un groupe,

Expérimenter le Vivre Ensemble

Urbanisme, Architecture et Vie sociale C’est en « tombant » sur une vidéo de Patrick BOUCHAIN et sur une Affiche de Rennes que je me dis que le Monde change, en Bien, que les initiatives s’amplifient, et qu’il faut y aller, sur cette voie du Partage et de l’Audace… même en Urbanisme et Architecture, surtout en Urbanisme,

Espace public : Espace du Public et Relations humaines

Qualité de vie, culture et solidarités en Bretagne Une étude du CESER (Conseil économique, social et économique régional) de Juin 2016 pour la Région Bretagne développe le sujet suivant : Bienvenue dans les espaces publics en Bretagne ! Pourquoi et comment les espaces publics peuvent-ils contribuer par leurs aménagements et usages, avec la participation de leurs

1 2