Considérer son oeuvre comme un produit

Le mot « Marketing » n’est pas apprécié par tou-te-s surtout dans le milieu Artistique et Culturelle. Pourtant c’est un outil nécessaire à la pérennité d’une initiative.

Selon l’UNESCO, la particularité des « industries culturelles» réside dans le fait qu’aux œuvres de l’esprit une plus-value de caractère économique y soit rajouté. Les « produits culturels » contribuent, à la fois, à la sauvegarde et l’avancement de la diversité culturelle, à la démocratisation de l’accès à la culture. Leurs productions sont une source non négligeable de création d’emplois et de richesses.
Les « biens de consommation » véhiculent des idées c’est-à-dire des modes de vie, des valeurs qui ont une fonction à la fois d’information et de distraction. Par la même occasion, ils construisent et diffusent l’identité collective d’un peuple ou d’une communauté.


Source Le Courrier ACP-UE

Placer son oeuvre sur le bon marché

Comme tout produit, le produit culturel suit un cycle de production-distribution qui comprend, en amont, la phase de création pendant laquelle l’artiste conçoit son œuvre. Tout à fait en aval, durant la phase de diffusion, l’œuvre devient un produit dont il faut organiser la commercialisation et la distribution jusqu’au consommateur.

Que le produit soit acheté ou mis à disposition momentanément, il existe une transaction marchande, quelles que soient ses modalités, entre un producteur et un distributeur d’une part, et entre un distributeur et des consommateurs, d’autre part. L’utilisation du terme « produit » est alors légitimée. Il indique simplement qu’un échange marchand a lieu entre deux parties. Le passage de l’œuvre artistique (phase de création-production relevant du champ artistique et technique) au produit culturel (phase de distribution/commercialisation relevant du marché) est alors accompli.


Isabelle Assassi, « Spécificités du produit culturel.L’exemple du spectacle vivant », extrait de la Revue française de gestion, 2003/1 (no 142)

L’Artiste crée une Oeuvre, la Médiation permet de la rendre Accessible et la diffuse en tant que Produit culturel tout en respectant le Message initial.

Pour un Marketing culturel cohérent avec votre Art

Déterminer son public

Développer Ventes et Billetterie

Capitaliser / Communiquer

Fidéliser

La visibilité et la notoriété de l’artiste ou artisan.e passent par de multiples médias, comme :

  • salon professionnel
  • marché thématique
  • exposition solo ou en collectif
  • site web
  • boutique de créateurs
  • galeries
  • médiathèques
  • musées
  • événements associatifs
  • événements nationaux
  • festival

Le projet d’espace muséal E M I I a pour objet la mise en lumière les richesses locales par le biais d’une SCIC Patrimoines et Loisirs car le monde attire le monde. Aussi, un réseau permet d’élargir sa visibilité et favorise le bouche-à-oreille.

Participer au Marketing territorial

Enfin, toute action, entreprise ou association participe à la valorisation d’un territoire, à son dynamisme et son attractivité. Cela contribue à l’Entretien d’un patrimoine local, tout comme au développement d’idées nouvelles.

++ JOIE DE VIVRE ICI ++ se développe sur le territoire Rance-Emeraude-Romantique. Notre association contribue au marketing territorial, en Ille-et-Vilaine et Côtes-d’Armor.

Artistes d’ici, votre Clientèle est là :


image extraite de : marketing-etudiant.fr

Étudions votre Marché tout en respectant vos Valeurs.

E M I I est peut-être une solution pour votre visibilité.